21 janvier 2013

De Fairbanks à Valdez

De Fairbanks à Valdez

 

26 Juin. Pour voir des photos de Fairbanks, cliquez ici,   par Christian, qui est photographe cameraman, aventurier et tutti quanti....Il nous a montré les reportages qu'il a fait pour Arte, magnifiques !

 

Sur les conseils zavisés de cet homme de terrain, nous avons quitté Fairbanks, où nous n'avions que pluie, pour nous diriger Sud Ouest, au lieu du parcours prévu  Sud est, pour profiter d'une plus belle route et visiter le Denali parc, où règne le pic Mc Kinley, que nous n'avons pas vu, tellement la météo était favorable... Nous avons eu, depuis notre départ  de fairbanks, une belle journée, hier, et maintenant nous n'avons plus de pluie. Non, plus de pluie, elle a tourné en  neige, enfin, même pas de la poudreuse, ce serait trop beau, de la neige trempée, qui mouille bien, quoi ! Voyez, nous mettons tous les atouts de notre coté pour vous faire un récit palpitant, en espérant attirer votre pitié. Et si nous n'attirons pas la vôtre, nous trouvons sur le chemin de bien bonnes âmes  ! Hier, par exemple, Frank John, avec qui nous avions fait causette à la station service de Cantwell, nous a filé des vitamines et un grand bocal de saumon (cuisiné par sa femme !). Cantwell est le lieu où s'est installée l'équipe de tournage du film "Into the wild". C'est dans les environs qu'une partie du tournage a été effectuée.

Puis, nous avons roulé jusqu'à minuit, et c'est Liz et Florian qui nous ont offert à boire dans leur camping car. Ce matin, quand nous sommes partis, au chant du coq (enfin, notre coq à nous....), ils n'étaient toujours pas debout ces fainéants, sinon, ils nous auraient sans doute offert le petit dej. Parce que voyez vous, il y avait tellement de vent que nous ne pouvions pas démarrer le réchaud, donc nous sommes partis après avoir avalé des corn flakes, à sec, au risque de nous étouffer ! (on a décidé de vous la jouer tragique aujourd'hui....) Ensuite, alors que nous pédalions sur la piste de terre et nous nous approchions du col, il s'est mis à tomber de la neige fondue, et un pick up s'est arrêté. A son bord, Jill, Ian, Mark le pilote, et Angus, le caniche. A votre avis, est ce que l'on a accepté de monter ? tic tac, tic tac, grand suspens...

Bravo, vous avez visé juste. Nous sommes fainéants, frileux et même poltrons : nous avons peur de louper le bateau que nous devons prendre à Valdez dans 5 jours, et il n'y en a qu'un par mois (ça, ce n'est pas une connerie, pour une fois!) Si on le loupe, c'est retour à la case départ, on refait la route en sens inverse... 
Ils nous ont fait une place et maintenant, nous avons 2 adresses pour passer des vacances, une vers Vancouver, et l'autre en Nouvelle zélande !
Nous voici au bistrot, Angus surveille la voiture !!!

 

Quoi d'autre ? Avant hier, nous avons fait une sortie en bus dans le parc du Denali, nous avons vu des "moose", des bestiaux stupides et méchants (on pense que ce sont des élans)

 

et....... un superbe grizzli, avec ses bébés. Les photos ne sont pas terribles, il n'y avait pas assez de lumière, mais nous sommes bien contents quand même de les avoir faites ! Nous espérions qu'ils s'approcheraient, qu'ils se mettraient debout, mais nada, ils se sont peu prêtés à nos fantaisies photographiques !

 

maman grizzli

 

 

les bébés 

 

 

hop, chopé un ! (ours noir)


Si vous voulez voir de vraies belles photos de grizzlis,  cliquez là :

 

vous ne serez pas déçus, ce reportage photo est exceptionnel. 

Nous vous quittons pour aujourdhui,  en vous laissant méditer sur cette excellente maxime : "Tout ce qui ne tue pas fortifie" (Aïe,v'la qu'ils en remettent une couche ! )

Au fait, On se les gèle ! 


mais du coup, il n'y a plus de moustiques ! 

Du 27 au 30 Juin. Nous empruntons d'abord la Denali Highway. Contrairement à ce que son nom indique, la Denali Highway n'est pas située dans le Parc National du même nom. Essentiellement en gravillons, elle court sur 220 kms de Cantwell, où se trouve l'actuelle entrée du Parc National du Denali ,à Paxson.

 

Cette piste est très belle et très peu fréquentée, malheureusement, pluie et brouillard ne nous ont pas permis d'en profiter pleinement tous les jours.

Après Paxson, c'est la Richardson Highway qui nous offre ses superbes paysages, surtout après  Copper center. On se croirait en haute montagne, de magnifiques glaciers tout près de la route, qui ne dépasse pourtant pas l'altitude de 855m au col. Le paysage ressemble un peu aux Alpes Suisses, mais en tellement plus grand!

Nous passons le col sous le soleil, mais après s'être faits saucer copieusement , mais pour une fois, il ne fait pas froid,  entre 14 et 18 °C.

  S'ensuit une descente de rêve d'une quarantaine de km pour arriver à Valdez.

  

 


Valdez, surnommée la petite Suisse de l’Alaska, a été complètement reconstruite après le terrible tremblement de terre de 1964.
Cette région est dans une zone hautement sismique, ily a quelques jours,le 22 Juin, la terre a encore tremblé
ici.
Valdez est une petite ville bien sympa, une impression de bout du monde, un très joli port. On vient ici pour se reposer, faire du canoé au milieu des iceberg, pêcher, et l'hiver pratiquer l'héliski (si on a le porte monnaie bien garni...)

Mais Valdez, c'est aussi le terminal du fameux pipeline Transalaska (qui court de Prudhoe Bay à Valdez  sur 1300 km). C'est là que les pétroliers viennent chercher le pétrole brut pour l'emmener en raffinerie, et c'est dans la baie qu'a eu lieu la catastrophe de l'Exxon Valdez. Ce que l'on sait moins, (ce n'est pas la compagnie  pétrolière qui s'en vante...),c'est que le pipeline a aussi fait sa contamination en 2000  (fuite ) ou qu'il a connu une perforation par balle 

Nous avons bien apprécié de nous reposer un peu, en attendant le bateau qui doit nous conduire à Juneau, car nous avons terminé avec une belle étape de 135 km et un col. Nous sommes restés des heures au port, à observer une loutre de mer.

  

 

Nous avons assisté aussi au retour d'un pêcheur, avec un flétan de 125 kg, ce qui lui permet de se classer pour l'instant 2ème du Derby.

 

Le gagnant gagnera un 4x4, rien que ça, qu'il pourra accrocher à son bus.. Voici enfin des cyclistes ; ce sont les premiers rencontrés depuis notre départ de Deadhorse: 

                      Irène et Joh,d'Alaska                       Hendrik, d'Allemagne  
 

                                en attendant la fin de l'averse


 
2 panneaux amusants :

             Attention : ramoneur !                                Ne pas trépasser ici !

Et un petit jeu : "cherchez l'intrus ":

 

 

bonne réponse, c'est le dernier ! 

 

Aux Etats unis, on se déplace beaucoup en RV (recreational vehicle), qui dépassent toute notre imagination européenne. Soit on trimballe une immense caravane tractée généralement par un pickup, soit on circule dans un bus aménagé (souvent 1 couple dans un bus entier). Les 2 systèmes sont le plus souvent extensibles sur le coté (eh oui, on aime son confort). Si on a opté pour le bus, on ne peut pas se passer du 4X4 pour les petits déplacements, alors, on le traîne derrière, ou alors on trimballe le bateau, ou la moto, le quad et le vélo, mais ça, c'est seulement pour les gros sportifs ! En fait, il y beaucoup de retraités (ou de gens aisés) qui ont vendu leur maison et qui se déplacent au rythme des saisons. Dans la même journée, on a rencontré Bill, qui bourlingue depuis 10 ans, et Vera, qui après avoir parcouru l'Europe pendant7 ans en moto, circule maintenant dans un bus. Si vous jetez un oeil à leur site, vous verrez que Verna et Rob ne sont pas des voyageurs à petit budget. Du coup, ceci explique pourquoi les camping ici sont des garages à RV plutôt que des camping, c'est à dire que le plus souvent il n'y a pas de sanitaires, et que les tentes y sont rares.

 

 

Verna 

 

 

 

  Bruno et Bill, des retraités heureux !!!!

 


Posté par annick6201 à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur De Fairbanks à Valdez

Nouveau commentaire